à propos

english

 

Le travail photographique de Jean-Pierre Collin témoigne de la position de l’animal tel qu’il apparaît dans la société. Les animaux choisis partagent tous une relation de proximité avec l’humain. Ce sont nos animaux domestiques ou d’élevage, ceux qui accompagnent nos vies, ceux que nous consommons ou qui nous divertissent. Parfois adulés, comme les animaux de compagnie, ils peuvent être durement maltraités tels les animaux de ferme dans le cadre de la production industrielle.

En photographiant les animaux, Jean-Pierre Collin photographie le vivant façonné par l’Homme.

Qu’il soit seul ou accompagné, en studio ou en décor naturel, l’animal est toujours le sujet principal. Dans ses séries sur l'animal de compagnie, l’anthropomorphisme que notre société projette sur l'animal est mis en scène avec humour ; l'animal y est sublimé mettant en valeur son statut social grandissant. Jean-Pierre Collin accentue et décale cette position dominante de l’animal et sa relation fusionnelle avec l’homme. Le « maître » n’est pas toujours représenté mais sa présence hors champ ne fait pas l’ombre d’un doute. Le portrait animalier devient alors une représentation d’expressions et de sentiments humains où le trouble s’instaure et renvoie à l’animalité de chacun.

En parallèle de l’animal roi, les bêtes à manger. Paradoxalement, les animaux les plus nombreux sont ceux qu’on voit le moins. De l’élevage à la production animale, Jean-Pierre Collin documente ces deux mondes, découpant le réel et replaçant l’animal au centre de l’activité agricole. Les séries, classifiées selon l’espèce ou les particularités de l’élevage, montrent les animaux dans leur environnement, « naturel » ou bétonné.

L’environnement de ces animaux d’élevage, nés en captivité, est en rupture avec celui de leur origine. Les lions et les tigres photographiés sur leur lieu de vie en Normandie sont faussement "sauvages". Ils sont mis en scène dans des décors, réels ou imaginaires, et les situations évoquent la grandeur des animaux légendaires.

En bousculant nos perceptions et représentations de l'animal, Jean-Pierre Collin nous interroge sur les contradictions entre la nature fantasmée et le traitement réservé aux animaux qui nous entourent. 

 

 

Jean-Pierre Collin’s photography is a study of animals and their position in society. Each one shares a specific relationship and proximity with man. They are our pets, our livestock, those that accompany us, those used for consumption and those that entertain. Sometimes adored, like our pets, they have also been terribly mistreated, like those raised industrially for mass consumption.

Through the photography of animals Jean-Pierre Collin portrays living things moulded by man.

The main subject is always the animal, whether alone or accompanied, in studio or in its natural environment. In the series focussed on pets, the anthropomorphism that our society projects onto the animal is staged with humour. The animal is enhanced, bringing out its growing social standing. Jean-Pierre Collin emphasises and shifts the dominant position the animal has along with its strong bond to man. The “master” is not always visible in the shot but his nearby presence is clearly felt. The portrait of the animal thereby becomes a representation of human expression and feeling where unease is established reflecting the animal nature within.

Whereas we have animals as kings, we also have those raised for consumption. Paradoxically the most numerous are those we see the least. From breeding to livestock farming, Jean-Pierre Collin documents both worlds, showing reality while putting the animal on center stage within the farming world. These series of photographs, arranged by species or distinctive livestock characteristics, show the animals in their “natural” environment or caged.

Animals raised in captivity, in the world of livestock farming, are in stark contrast with their original environments. The lions and tigers photographed at their home in Normandy are falsely “wild”. They are staged within settings, both real and imaginary, to remind you of the grandeur of these legendry animals.

Jean-Pierre Collin challenges our perceptions and ideas of animals while questioning the contradictions that exist between the perfect world and our treatment of all animals around us.

Propulsé par PhotoDeck